Poème d’Avril 2021 (Federico García Lorca)

Madrigal

Octobre 1920

(Madrid)

Mon baiser était une grenade,
profonde et ouverte ;
ta bouche était une rose
de papier.

Le fond un champ de neige.

Mes mains étaient des fers
pour les enclumes ;
ton corps le crépuscule
d’un tintement de cloche.

Le fond un champ de neige.

De la voûte trouée
du crâne bleu
tombent en stalactites
mes je t’aime.

Le fond un champ de neige.

Mes rêves enfantins
se sont couverts de rouille
et ma torse douleur
a transpercé la lune.

Le fond un champ de neige.

Maintenant je suis grave,
je dresse à haute école
mon amour et mes rêves
(petits chevaux sans yeux).

Et le fond est un champ de neige.

 

(Traduit de l’espagnol par Claude Murcia. Le recueil de Lorca — des poèmes amoureux – est à paraître au deuxième semestre 2021)

Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur Poème d’Avril 2021 (Federico García Lorca)